La fête de Chuseok

Cette période, en Corée du Sud, est marquée par la fête de Chuseok, en hangeul 추석. Il s’agit de l’une des plus importantes fêtes traditionnelles coréennes. Elle a lieu le 15ème jour du 8ème mois lunaire, qui correspond au mois de septembre ou octobre, selon les années. Et cette année elle tombe le 1er octobre. C’est donc l’occasion de revenir sur cette célébration et d’en apprendre un peu plus sur celle-ci. Alors que connaissez-vous de Chuseok ?


https://seoulbeats.com/


Origine, significations et jours fériés


Chuseok signifie « la nuit d’automne qui a le meilleur clair de lune ». Elle est également appelée Hangawi « la grande moitié » (de l’automne), ou encore Jungchujeol « fête de la mi-automne ». Cette fête date de la dynastie Silla et de la fête « Gabae », puis elle devient une fête populaire liée au culte de la récolte et de la lune. Durant ce jour, il est d’usage de porter l’habit traditionnel : le hanbok.


Depuis 1989, Chuseok donne lieu à 3 jours fériés, le jour même, le lendemain et la veille. Ainsi, cette année ce sont le 30 septembre, le 1er et le 2 octobre qui seront fériés.


Le repas et rituels ancestraux


https://french.visitkorea.or.kr/


Pendant ces jours, les Coréens célèbrent et rendent grâce la terre et aux récoltes. Fête des moissons, ils remercient la nature pour ses récoltes abondantes et honorent leurs ancêtres. Pour cela, ils retournent sur leurs terres natales et rendent hommage à leurs aînés en pratiquant plusieurs rituels, comme la cérémonie Charye. Pendant celui-ci le repas se prépare avec le riz fraichement récolté et du Songpyeon (gâteau de riz coloré cuit à la vapeur sur des aiguilles de pin). Ils cuisinent ces gâteaux de riz fourrés de haricots ou sésames sucrés. Nous retrouvons aussi, les « Jeon », ce sont des pancakes coréens composés de viandes, de légumes ou encore de champignons ou de fruits de mer. Du « Japchae », il s’agit de nouilles de patates douces mélangées à des légumes et de la viande. Tout cela accompagné par du « Baekju », c’est un alcool coréen à base de riz gluant fermenté puis aromatisé d’herbes et de ginsengs. Les aïeuls étant les grands invités de ce repas, les mets doivent être raffinés. Notons que la disposition des éléments sur la table suit un protocole pouvant varier légèrement selon les régions.


Les familles se rendent ensuite sur les tombes ancestrales : Seongmyo. Ils les nettoient, cette coutume est appelée « Beolcho ». Une fois propres les coréens s’inclinent en signe de respect et de dévotion.


Activités


https://www.konbini.com/fr

Aussi plusieurs concours sont organisés, des activités traditionnelles telles que des compétitions de Taekkyon (art martial coréen), des danses et chants féminins, exécutés au clair de lune: Ganggangsulae. Il y a aussi le Ssireum qui est aussi un art martial coréen, il s’agit d’une forme de lutte qu’on peut comparer à la lutte mongole ou aux combats de sumo japonais. Ce sport était très populaire pendant la période Joseons. Autres divertissements traditionnels : le Sonori qui correspond à une petite pièce de théâtre tauromachique. Nous avons aussi des combats de taureaux et des Gama-Ssaum c’est-à-dire des luttes de Palanquin.

Aujourd’hui les rituels et manifestations traditionnelles sont simplifiés, cependant les Coréens retournent très souvent dans leur ville natale pour célébrer Chuseok.


Pinterest par Liz Simpson http://french.korea.net/


Chuseok est une fête liée aux récoltes et donc rattachée à la campagne coréenne. Elle est une célébration très importante en Corée du Sud tout comme Seollal qui marque l’entrée dans le Nouvel An lunaire. Pendant ces trois jours fériés, beaucoup de choses sont fermées et les routes sont plutôt encombrées, car rappelons que Chuseok est la célébration des récoltes mais aussi celle des ancêtres, ainsi la plupart des Coréens retournent dans leur ville d’origine.


https://blog.trazy.com/


Lire notre article précédent: "Retour sur 4 titres K-pop en ce début septembre !"
Stay Updated

© 2020 By K-TUBE | ktubefrance@gmail.com