La rentrée en Corée du Sud

En cette période de rentrée scolaire, quoi de mieux que de découvrir celle des autres ? Histoire de voir que nous ne sommes pas les seuls à retourner sur les bancs de l’école. Alors que savez-vous vraiment de la rentrée scolaire coréenne ? C’est parti pour un petit tour d’horizon au pays où l’uniforme rythme la vie des jeunes Coréens.


L’école en Corée, c’est quoi ?


Tout d’abord, le système scolaire coréen est divisé en 5 niveaux, ce qui est semblable à celui de France:


- Le jardin d’enfants, (la maternelle) de 2 ans à 6 ans.

- Le primaire de 6 ans à 12 ans

- Le collège de 12 ans à 15 ans

- Le lycée de 15 ans à 18 ans

- Et l’université


L’année scolaire quant à elle est bien différente de celle en France, elle débute en mars et est composée de plusieurs semestres. Le premier semestre est de mars à fin juin et le second se déroule de septembre à février. En ce qui concerne les vacances, les Coréens ont des vacances d’été de juillet à août (soit entre les deux premiers semestres). Les vacances d’hivers sont de fin décembre jusqu’en début février. Et pour finir les vacances de printemps précèdent la rentrée, elles arrivent alors souvent à la première semaine de mars. On y retrouve des matières semblables à celles de France, comme l’anglais, le Coréen, les mathématiques et les études sociales. Les cours se terminent à 16h mais il y a bien entendu des cours qui s’y ajoutent et qui peuvent durer très tard le soir. Lors de l’examen final au lycée, que nous pouvons comparer au bac, la Corée entière se met en pause pour faciliter aux étudiants, l’accès à leurs établissements et ainsi favoriser le bon déroulement des épreuves. Cet examen de fin d’année de lycée est très important puisqu’il va déterminer leur entrée dans une université et donc leur avenir. Les parents font tout leur possible pour aider leurs enfants dans leur scolarité et vont même dépenser des fortunes pour remonter leur niveau scolaire. Ils payent alors des cours privés à leurs enfants tout cela dans le but de leur permettre d’entrer dans la plus prestigieuse université que possible. L’uniforme est de rigueur en Corée du Sud de ce fait les lycéens et les collégiens portent celui à l’effigie de leur école.


Maternelle


Mais remontons quelques années plus tôt et apportons des précisions sur l’école maternelle. Elle n’est pas obligatoire mais ouverte à tous. Certains y entrent dès 3 ans mais d’autres y entrent plus tard. Dès ce jeune âge quelques Coréens suivent déjà des cours particuliers payants.


Photo: https://media.lactualite.com/2013/11/coree-sud-3.jpg


Primaire


Puis l’enfant entre en primaire qui est obligatoire et va y rester 6 ans. Tous les ans les élèves montent d’une classe sans passer d’examen et sans redoublement. Comme chez nous il y a un seul enseignant mais diverses matières y sont abordées. A 12-13 ans les enfants entrent au collège.


Photo: https://www.leconomistemaghrebin.com/2018/09/09/le-systeme-educatif-coreen-un-modele-a-suivre-ou-un-enfer-a-eviter/


Collège


Au collège, les élèves portent leur uniforme et le règlement strict encadre beaucoup la vie des élèves. Par exemple certain collège réglementent les coupes de cheveux. Les professeurs sont très présents dans la vie des étudiants. Ce qui peut changer du système français est qu’au collège tout comme en primaire, la classe reste dans la même salle hormis pour les matières spéciales comme la chimie, et c’est le professeur qui va de salle en salle. Ce qui est plutôt astucieux, pourquoi faire déplacer 30 élèves quand 1 seule personne soit l’enseignant suffit.

Vous vous rappelez sans doute les moments de « vie scolaire » que nous devions réaliser régulièrement, en Corée on observe un peu la même chose. Avant l’école les élèves disposent de 30 minutes pour apprendre seuls ou pour régler toutes les questions d’administration.


Vidéo Youtube mise en ligne par Dejeandile, le 24 sept. 2012 "Français Expatriés : Caroline en Corée"


Lycée


Maintenant intéressons-nous au lycée, il existe des lycées professionnels à l’issue desquels on obtient un travail sans passer par l’université. Pour les étudiants souhaitant aller à l’université il faut s’inscrire dans un établissement privé ou public. Le lycée est un moment important et intensif dans la vie des adolescents coréens. Ils sont donc obligés d’y rester du matin au soir et parfois pendant les vacances où ils suivent des cours de rattrapage. Tout ceci dans l’objectif d’entrer dans une bonne université. La journée se termine vers 16 heures mais encore une fois des cours dits permanents peuvent s’ajouter à celle-ci et cela jusqu’à 21h 23h. Des cours fortement conseillés, ils restent cependant facultatifs mais la pression est telle que les étudiants sont quasiment obligés de les suivre. Ces trois années de lycée sont les moments les plus stressants pour les lycéens, la pression subie se relâche dès l’entrée à l’université. Pour entrée dans une université prestigieuse il faut avoir les meilleures notes possibles à l’examen de fin de lycée, souvent les lycéens ne dorment que 4 à 5 heures par nuit pour étudier un maximum. Les universités les plus primées sont celles situées dans la région métropolitaine.

L’examen pour y entrer est assez différent du baccalauréat puisqu’il se présente sous forme de QCM, il faut ainsi cocher les cases et les copies sont corrigées par un ordinateur. On est alors dans le système de l’apprentissage du « par cœur ». Tandis qu’en France, le système éducatif prône davantage le développement et la réflexion des bacheliers. Pendant nos années lycée nous apprenons à nous interroger, à mettre en perspective les enseignements, les textes, les consignes afin de mener une réflexion poussée sur un sujet donné.

Lors de l’examen coréen, le Sou-Neung, beaucoup de monde accompagnent le candidat : la famille, les amis et même les professeurs, pour l’encourager pendant ce moment clé de sa vie d’adolescent.


Photo: https://lepetitjournal.com/seoul/suneung-examen-coreen-dentree-luniversite-j-2-161786


Université


Une fois à la fac, les études durent 4 ans ou bien 2 ans (ce qui correspondrait alors à l’IUT de France). La vie étudiante est beaucoup plus souple que la vie lycéenne, ils peuvent choisir leurs matières, leurs professeurs et leur emploi du temps. L’uniforme n’est plus de rigueur, ils peuvent donc s’habiller comme ils le souhaitent. La cohésion de groupe est très importante, plus qu’en France sans doute, puisque les étudiants organisent des voyages d’intégration sur plusieurs jours pour apprendre à se connaître.

Pour l’information, cette année comme en France la rentrée scolaire a été perturbée par le covid-19. De nombreuses mesures ont été mises en place pour limiter la propagation du virus, masque, gel désinfectant, distanciation sociale et désinfection des lieux.


Photo: https://www.voyager-en-asie.com/coree-du-sud-ecole/




En somme, tous les jeunes qu’ils soient Français, Coréens ou de n’importe quelle nationalité doivent aller à l’école et vivre cette rentrée 2020 aussi particulière qu’elle soit. N’oublions pas que chaque passage de nos vies scolaire et étudiante marquera nos mémoires. C’est le lieu où on se crée des souvenirs, où on se fait des amis et où on grandit. Pour tous ceux où la rentrée est difficile, stressante et éprouvante, où la vie scolaire est sujet à beaucoup de questionnements, sachez qu’il ne s’agit que d’un passage et que celui-ci est en réalité peu dans toute une vie.

Alors profitons de chaque instant.

Bonne rentrée à tous ! ;)

Lire aussi : 4 films àvoir avant la rentrée !
Stay Updated

© 2020 By K-TUBE | ktubefrance@gmail.com